Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Jeudi 08 juillet 2010 | réglementation

L’ONU plafonne les résidus de mélamine tolérés


L’ONU vient de fixer des taux maximum tolérés de mélamine dans les produits alimentaires, deux ans après le scandale du lait chinois frelaté.
Des taux maximum de 1 milligramme/kg pour des produits destinés à l’alimentation d’enfant et 2,5 milligrammes/kg pour les autres produits alimentaires ont été adoptés par la Commission du Codex Alimentarius, réunie cette semaine à Genève. L’OMS a souligné que la présence de mélamine, substance chimique toxique utilisée dans l’industrie qui simule un apport en protéines et permet aux industriels de tricher en ajoutant de l’eau au lait, doit de toute façon être «non intentionnelle». Fin 2008, le scandale du lait frelaté chinois avait provoqué une véritable psychose en Chine où plusieurs nourrissons ayant consommé de ce lait étaient décédés.
L’OMS et la FAO ont également adopté des recommandations relatives à la production des salade vendues sous plastiques.
Rédaction Agra Alimentation



Téléchargements